Au sommaire :

 

Ce guide s'adresse aux entrepreneurs débutants qui souhaitent se lancer dans l'aventure de la création de site internet, en évitant ses écueils...

Aujourd’hui, une entreprise sans site web c’est un peu comme un commercial sans téléphone : ça n’a pas de sens. La création d'un site est juste indispensable, tout le monde le sait (vous êtes maitre à bord et ça rapporte..) mais omment fait-on lorsqu’on est une petite entreprise et que l’on n’a pas forcément les compétences informatiques, ni l'expérience en la matière...?

Le but de cet article est de vous donner des clés simples pour une création de site internet économique et à votre image.

Ces conseils sont valables pour tout type de création de site, qu'elle soit accompagnée ou non. En saas ou non...

Avant de réaliser votre site, il est important de vous renseigner pour savoir exactement quelles sont les étapes nécessaires à la construction d'un bon site internet (qui marche). Voici les principales clés du succès dans ce petit guide pour créer son site web comme un(e) pro.

 

Je partage ces conseils avec mes amis sur facebook | twitter | Google | Linked In

remonter en haut du site

 

Clé n°1 : préparer votre projet

 

1.1 Se former

Vous pouvez, dans un premier temps, visionner des tutoriels sur YouTube, vous former en suivant des webinaires (sur la plateforme Webikeo par exemple) ou des MOOCs en ligne (comme ceux d’OpenClassrooms), lire des articles ou encore faire appel à un coach qui vous aidera et vous formera à chaque étape de votre projet.

Si vous disposez de temps, une formation sur 2 à 3 jours complets avec un professeur vous donnera de solides bases pour appréhender la création de site. Et certaines formations sont éligibles au CPF.

Prenez également le temps de bien vous renseigner sur les outils que vous utiliserez pour développer votre site. Selon leur complexité d’assimilation et de maintenance votre apprentissage sera plus ou moins rapide. Tout est une question de temps.

 

1.2 Déterminer vos objectifs

Il est ensuite nécessaire de se poser les bonnes questions quant aux objectifs de votre site (plus précisément les objectifs de conversion) et sa nature : s’agira-t-il d’un site vitrine avec pour objectif l’abonnement à votre newsletter ? d’un site e-commerce avec pour objectif évident la vente de vos produits/services ?...

Il sera primordial ensuite de suivre le taux de conversion de votre site pour savoir si vos objectifs ont bien été atteints.

 

1.3 Mettre votre projet par écrit

Pour clarifier en détails votre projet et ne rien oublier, je vous conseille d’élaborer un cahier des charges bien précis. (Vous pouvez trouver des trames facilement sur le web).

Il est important d’établir ce document, que vous fassiez ou non appel à un prestataire. Il doit présenter brièvement :

 

 

Clé n°2 : se mettre à la place de vos clients

 

2.1 Créer une bonne expérience utilisateurs

Il est important de garder en tête que votre site web doit répondre efficacement aux demandes et besoins de vos clients.

Il est donc primordial de soigner votre arborescence de site (à savoir les rubriques, sous-rubriques de chaque page et leurs éventuelles interactions) afin que les informations recherchées par le visiteur soient facilement trouvables. N’hésitez pas à vous inspirer d’autres sites. C’est important d’élargir sa vision en allant voir ce qui se fait de mieux.

 

Ensuite, établir un croquis de chacune de vos pages web. C’est ce qu’on appelle créer une maquette Wireframe (ou "fil de fer"). Elle permet de définir l’emplacement ou zoning de chaque élément sur les pages afin de déterminer les grandes fonctionnalités du site, d’appréhender l’interface utilisateur, la faisabilité des fonctionnalités souhaitées, d’estimer le temps et le coût du développement. Ne pas hésiter à montrer cette maquette à des personnes de confiance qui pourront vous faire un retour constructif.

 

Dans le prolongement de la maquette Wireframe, il est intéressant de procéder à une analyse fonctionnelle de votre futur site web avant de lancer son développement. Il faut anticiper au mieux toutes les attentes des futurs utilisateurs, rendre le site facilement utilisable, optimiser la navigation… en gardant à l’esprit les contraintes de chaque support de lecture du site (ordi, tablette, mobile). C’est donc réfléchir à ce que l’on appelle l’UX Design ou expérience utilisateur pour qu’elle soit la meilleure possible.

Par exemple, pour un site d’e-commerce, il peut être intéressant que lorsque le visiteur passe la souris sur le panier, celui-ci s’affiche dans une fenêtre éphémère. Proposer également un espace client avec toutes les coordonnées du client pour des achats futurs plus rapides.

 

2.2 Définir une stratégie SEO

Il est maintenant nécessaire de vous faire de nouveaux amis : les moteurs de recherche ! Il faut apprendre leur fonctionnement et établir les bases de votre stratégie SEO (Search Engine Optimization) pour que votre site apparaisse en tête des résultats de recherche de vos clients et prospects.

A cette étape de votre projet, il s’agit de rédiger ou d’adapter vos textes pour le web.

Idéalement, la stratégie de référencement doit être pensé en même temps que l'arborescence.

Vos contenus, je ne vous le recommanderai jamais assez, doivent être courts et apporter une véritable valeur ajoutée pour vos clients. Ils doivent donc impérativement comporter les mots clés essentiels répondant aux attentes et besoins des futurs visiteurs de votre site. Des outils comme Google Trends ou Noz pourront vous aider à définir ces mots clés.

 Il ne s’agit pas de se positionner comme le meilleur, mais d’offrir les informations les plus pertinentes pour attirer, inciter à rester et faire revenir vos clients sur votre site internet.

Vous êtes coiffeur ? Il est important de communiquer sur vos services, réservation, tarifs, mais il serait également intéressant pour vos clients et prospects d’avoir des infos sur les dernières coiffures tendances, les événements à venir dans la région sur ce thème, de poster des tutoriels de coiffures, des astuces de teintures… pour, si possible, fédérer une communauté autour de votre entreprise.

Vous l’aurez compris, l’essentiel est que votre site web soit intéressant pour vos clients et prospects !

 

2.3 Eviter que le design soit frustrant

La cosmétique de votre site, c'est à dire, disons le, principalement les images, jouent un rôle très important, aussi bien pour le côté séduction (marketing) mais aussi pour le côté technique. Ainsi choisissez de jolies photos qui soient légères afin que les pages de votre site s’affichent très rapidement (sachez que vos clients - et les moteurs de recherche - privilégieront toujours un site qui s’affiche à l’écran en moins de 3 secondes). La fibre (THD) ne fait pas tout, vous devez penser aux faibles connexions aussi. Quelqu'un à la campagne, ou en déplacement (connectivité edge, 2g, ...) ne télécharge pas à la même vitesse vos images. Si votre design est trop encombré, cela risque de jouer en votre défaveur. Pour éviter de frustrer votre visiteur ultra-préssé, vous devez juste « essorer » les visuels gorgés inutilement de pixels pour une utilisation sur le web. Optimizilla est l’outil idéal pour effectuer cette opération. Evitez les diaporamas (slider) bourrés d'animations, car la lenteur et le manque d'usabilité, vont génèrer de la frustration chez votre visiteur. Si vous utilisez un diapo, assurez-vous de limiter le nombre de visuels, et de limiter les effets spéciaux.

 

Clé n°3 : se lancer dans la conception du site internet

 

3.1 CMS ou SaaS ?

Construire son site web, c’est un peu comme construire sa maison.

Vous avez tout d’abord besoin d’un terrain => cela consiste à faire héberger votre site par une société comme OVH ou FastComet par exemple.

Ce terrain sera bien évidemment situé à un lieu précis => il s’agit de votre adresse URL (à enregistrer par exemple auprès de OVH ou autre registrar).

Vous pouvez alors construire votre maison, c’est-à-dire votre site web, grâce à des plateformes proposant des templates de création de site. Ce sont des CMS (pour Content Management System) tels que Wordpress, Prestashop ou Magento. Ces plateformes vous permettent de créer de façon intuitive, de mettre à jour et d’administrer votre site Web sans connaissances spécifiques en informatique.

Un comparateur de CMS sur internet pourra vous aider à faire votre choix selon vos besoins. Il sera par exemple inutile de passer par Prestashop pour la création d’un site vitrine dont le développement sera plus adapté sur Wordpress ou Getsimple. Gardez bien en tête que c’est le CMS qui doit être adapté à votre projet et non l’inverse.

Vous pouvez également vous faire accompagner à cette étape déterminante par un consultant. Vous pourrez alors bénéficier de conseils personnalisés en fonction de votre projet, avec des démonstrations comparatives de CMS. Et selon la complexité technique que nécessite votre site, n’hésitez pas à consulter deux prestataires différents!

 

3.2 Prestataire ou non ?Vous n'avez pas les moyens de faire appel à un prestataire pour créer un site ? La réponse est simple : le créer soi-même.
Vous pouvez alors choisir des services en SaaS. Ce sont des solutions toutes en une comme JIMDO qui propose des packages (hébergement + adresse URL + template de site moyennant un abonnement mensuel).

Mais attention, bien souvent, faire son site soi-même est une vrai galère, il faut les compétences, le temps, et la patience... beaucoup de patience! Et le résultat ne fait pas toujours très professionnel.

De plus, renseignez-vous bien avant de vous lancer tête baissée dans un cms, car celui-ci peut vous décevoir, en terme de fonctionnalités.

Bien sûr il y a des avantages à cela car au-delà des économies, créer soi-même son site web donne en général davantage de flexibilité quant à son contenu et de rapidité d’exécution des modifications que vous voudrez y apporter.

Si jamais vous passez par un prestataire, vous devriez vous assurer que celui-ci a bien compris ce que vous attendez de lui, et vérifiez que techniquement, il vous délivrera un site internet performant.

 

3.3 Penser responsive

Sachez que la majorité des recherches internet se fait maintenant sur mobile (1 recherche sur 2) ! Si la plupart des éditeurs de site proposent des maquettes responsives (qui s’adaptent aussi bien aux écrans d’ordinateurs que de mobiles ou tablettes), il est nécessaire de s’en assurer avant de choisir son template ou framework (architecture du squelette et ses composants associés).

 

Clé n°4 : faire vivre votre site

 

4.1 Rendre son site visible

Votre site est prêt, reste maintenant à le faire connaître !

Première étape : le diffuser auprès de vos clients. Ce sont les ambassadeurs de votre entreprise. C’est l’occasion de leur envoyer une newsletter (lettre d'information) présentant tous les avantages de ce site afin de les inciter à le visiter et le recommander à leur entourage. Des outils comme Mailjet, Sendinblue ou Mailchimp vous permettront de créer et diffuser des newsletters en toute simplicité.

 

Deuxième étape : rendre votre site le plus visible possible !

C’est le moment d’aller plus loin dans votre stratégie SEO pour arriver en tête des résultats de recherche de vos clients.

Voici quelques clés :

 

4.2 Rendre son site vivant

N’oubliez pas de faire vivre votre site en le mettant à jour régulièrement.

Effectuez des sondages via Doodle, Google Form/ ou Gplus, Surveymonkey ou Jotform pour mieux connaître les préférences de vos clients. Vous pourrez ainsi savoir ce qui les intéresse vraiment ou encore de quelle manière ils vous ont connus.

Vous pourrez ainsi réajuster vos contenus et coller au mieux aux attentes de vos visiteurs.

De plus, faire évoluer votre site en y publiant régulièrement du contenu les incitera à revenir, ce qui créera une augmentation de trafic. Et vous savez qui aime le trafic et les mises à jour ? Les moteurs de recherches ! Cela vous donnera une meilleure position dans les résultats de recherche.

Soyons réalistes, un artisan (ou autre tpe) aura beaucoup de mal à bloguer, on ne peut pas toujours être au four et au moulin...
Dans ce cas, il devra faire du SEA (Google Adwords ou Facebook) pour donnner de la visibilité à son site.

Enfin, gardez constamment un œil sur ce que font vos concurrents pour avoir une longueur d’avance et vous différencier d’eux. 

 

Conclusion : vous pouvez le faire !

 

La création de site internet est un sujet très vaste et passionnant. J’espère que cet article vous aura donné envie de vous lancer dans l’aventure !

Développer votre propre site web vous demandera de la patience et un gros investissement de votre temps, mais vous apportera la satisfaction d’une entière autonomie par la suite.

Néanmoins, si vous souhaitez des conseils personnalisés, je peux vous accompagner dans votre projet, selon vos besoins, que ce soit pour la création clé en main de votre site ou dans l’explication étape par étape de son développement pour que vous soyez ensuite totalement autonome dans sa gestion. N’hésitez pas à me laisser un commentaire sur cet article ou à me contacter directement.

 

Bonne création à tous !

Cet article vous a plu? partagez!

Je partage ces conseils avec mes amis sur facebook | twitter | Google | Linked In

 

remonter en haut du site